Résidence

Clément Borderie – Résidence Art & Sciences

Clément Borderie – Résidence Art & Sciences

Clément Borderie, artiste senlisien, est en résidence pour La Fabrique de l’Esprit au parc écologique de Senlis

Dans le cadre du dispositif Senlis, un(e) artiste, la Mairie de Senlis proposait à Clément Borderie d’installer ses structures au cœur du parc écologique senlisien le 13 février dernier.

A l’initiative de l’artiste, la Fabrique de l’Esprit l’invite pour sa résidence Art & Sciences à développer avec lui un programme éducatif pour les écoles, collèges et lycées du territoire, pour l’année scolaire 2019-2020.

La première action de ce programme aura lieu au printemps 2019, puisque des élèves de lycée vont installer aux côtés de l’artiste les toiles sur les structures actuellement installées dans le parc, afin de recueillir les traces et sédiments de la nature au gré des journées et des saisons.

 

Le programme Art & Sciences

Depuis 2016, La Fabrique de l’Esprit explore la porosité entre arts et sciences, pour permettre au sujet scientifique de se révéler avec la création artistique, en lien avec les préoccupations environnementales actuelles.

L’association s’investit dans cette expérimentation à travers ses résidences #LeLab, qui ont accueilli Mathieu Corticchiato et Lucas Dauverge, puis Amandine Arcelli.

Elle développe aussi des programmes éducatifs sur cette thématique, avec les plus jeunes autour de l’exposition de Claire Morgan à la Fondation Francès en 2017, et avec les collèges et lycées autour de la bio-inspiration et de l’art et le vivant.

 

La résidence d’artiste

Elle permet à un artiste de développer ses recherches et sa création en immersion dans une structure, une entreprise, un atelier, ou, dans ce cas précis, un lieu ouvert. Il peut ainsi prendre le temps de travailler son processus créatif et de s’immerger dans le lieu qui l’accueille.

Au parc écologique, Clément Borderie travaillera ainsi en lien avec la nature et récupèrera, grâce à ses toiles tendues sur ses structures métalliques, l’empreinte du hasard de la vie naturelle du parc.

 

 

L’artiste               

Clément Borderie crée des installations qui s’apparentent à l’art de la sculpture et de la peinture. Il veut capturer l’essence d’un lieu, créer sa carte d’identité spatio-temporelle, et révéler ce qui est imperceptible, c’est-à-dire ces petits détails qui nous échappent ordinairement. Dans la nature, il installe des structures métalliques de formes et de tailles variées, sur lesquelles il étire des toiles. Dans ce type d’installation, il laisse les toiles réagir avec les éléments qui se traduisent par des motifs et des marquages uniques au fil du temps et de la transition des saisons. Désormais, ces toiles blanches deviennent un espace de création expérimentale.

Né en 1960 à Senlis, l’artiste est diplômé des Manufactures Nationales des Gobelins-Mobilier National Paris en 1983, et vit et travaille à Paris.

Il est particulièrement attaché à la transmission de son travail auprès du jeune public. La Fabrique de l’Esprit l’accompagne donc dans la médiation de son œuvre auprès des scolaires.

 

Les étapes du projet

Février 2019 : installation des structures dans le parc, dites « matrices ». Elles ne forment pas les œuvres, mais accueilleront les toiles au printemps.

Printemps 2019 : avec l’aide des lycéens de la région, mise en place des toiles sur les matrices, en compagnie de l’artiste.

Septembre 2019 : lancement des programmes éducatifs avec les écoles, collèges et lycées territoriaux. Les lycéens ayant posé les toiles sur les structures découvriront les premières marques de la nature sur les toiles.

 

 

Projet en évolution >> suivez notre actualité sur ce projet sur @lafabriquedelesprit, présente sur Facebook et Instagram !

Publié par dans Actualités, Artistes, Génerale, Jeune Public, Résidence, Scientifique, Scolaires
Résidence internationale – Aimé Mpane

Résidence internationale – Aimé Mpane

La Fabrique de l’Esprit® initie ses résidences internationales avec l’artiste Aimé Mpane, de janvier à avril 2019, à la Cité Internationale des Arts. Le programme éducatif et artistique sera mené à ses côtés afin d’accompagner les migrants par l’expression artistique.

La résidence : Aimé Mpane

Né à Kinshasa au sein d’une famille d’artistes, le bois est son matériau artistique de prédilection. Formé à la peinture et à la sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambe à Bruxelles, il partage son temps entre ces deux capitales. Sa pratique se nourrit des allers-retours entre son Afrique natale et son Europe d’adoption. Son travail révèle les conséquences du colonialisme et de la mondialisation tant sur l’identité individuelle que sur l’identité collective. Il illustre, avec force et humanisme, son désenchantement face à des problématiques qui semblent aujourd’hui impossible à résoudre.

« Mon travail est essentiellement basé sur la compréhension, l’interprétation de l’humain dans toutes ses dimensions et son implication dans notre société. Le bois reste mon matériel de base. Influencé par l’état de fragilité de la matière-bois et de l’homme de son humanisme, il me pousse à explorer tous ses aspects techniques et émotionnels.

Ma résidence sera basée sur l’interprétation de toutes sortes de frontière territoriale (d’ordre imaginaire, culturel ou historique). Ces frontières territoriales peuvent privilégier l’égoïsme solidaire de nos sociétés, l’hostilité ou l’agressivité à l’égard des autres peuples. »

Voir le site de l’artiste.

Le programme éducatif

Cette année, le programme d’éducation artistique se concentre sur l’inclusion des migrants, et a pour ambition de favoriser leur intégration et de restaurer leur confiance par l’expression artistique, afin de révéler leur talent, et de les insérer dans la société. Un dialogue s’inscrira entre l’artiste et ses publics, pour faire jaillir la création comme acte d’émancipation.

 

Pour suivre l’avancée de la résidence et du programmé éducatif, rendez-vous régulièrement sur notre site et nos réseaux sociaux : Facebook / Instagram

 

Visuel : Aimé Mpane, Bombe à retardement, 2010, sculpture en allumettes, rations de sachet d’alcool et vidéo.

 

Publié par dans Actualités, Artistes, Génerale, Le Lab, Résidence
#L’œil Éclos n°6

#L’œil Éclos n°6

Cette magnifique femme à la peau ébène et élancée comme une guerrière dans cette nuée de souverains s’appelle Mamaguasca. Mamaguasca est une princesse africaine de ces pays qui n’existent plus.

Elle est belle, pas comme ces duchesses apprêtées. Elle est belle naturellement, sans fard, vêtue simplement d’une étoffe qui laisse apercevoir ses seins ronds.

C’est une princesse d’un autre temps. Ses bijoux ne brillent pas. Seul pend à son cou ce merveilleux collier que je ne pourrais jamais oublier. Ni or, ni diamants. Seulement cette terre cuite, qui comme cette femme, semble si solide mais pourtant si fragile à la fois.

Les reflets rouges si singuliers rappellent la terre et les épices de cette contrée d’un autre monde.

Mamagusaca n’est pas éternelle mais son collier symbole d’une vie est un humble souvenir de son passage sur cette terre, qui lui, a traversé les siècles.

Daphnée, 18 ans.

 

Mamaguasca, Amandine Arcelli, 2018, Isolant PVC, crépi, pigments, mousse, bouée, exposée à la Fondation Francès en 2018 dans le cadre du Lab.

Publié par dans Actualités, Artistes, Génerale, Jeune Public, Le Lab, Résidence
#LeLab – Amandine Arcelli présentée aux Journées Européennes du Patrimoine

#LeLab – Amandine Arcelli présentée aux Journées Européennes du Patrimoine

La Fabrique de l’Esprit participe cette année aux Journées Européennes du Patrimoine le 15 et 16 septembre 2018, et ouvre les portes de la fondation Francès gratuitement, où sont exposés pour leurs derniers jours « La Fabrique de l’Esprit, du regard à l’expérience » et les travaux d’Amandine Arcelli, artiste en résidence dans le cadre du programme de recherches et d’expérimentations LeLab.

Cette année, suivant la thématique de « L’art du partage », nous proposons une rencontre avec Amandine Arcelli autour de son travail, lors de workshops, ateliers pratiques menées par l’artiste elle-même autour de son travail sur les matériaux bruts.

Rencontre-workshop avec Amandine Arcelli le samedi 15 septembre 2018 :

11h -12h
14h – 15h
16h -17h

Ouverture des expositions en entrée libre de 11h00 à 19h00 le samedi et le dimanche.

Le programme est à retrouver sur le site de la fondation Francès.

Publié par dans Actualités, Evénement, Génerale, Le Lab, Résidence
#LeLab avec Amandine Arcelli s’invite à la Fondation Francès jusqu’au 16 septembre 2018

#LeLab avec Amandine Arcelli s’invite à la Fondation Francès jusqu’au 16 septembre 2018

LeLab, programme de résidences expérimentales initié par La Fabrique de l’Esprit, accueille en ce moment l’artiste française Amandine Arcelli, lauréate du prix spécial du Concours International Françoise #CIF2016, soutenu par le groupe Emerige.

Elle s’inscrit totalement dans la volonté d’expérimentation artistique du Lab, par sa recherche permanente intégrée à son processus créatif. Ainsi, elle travaille et re-travaille la matière, s’inspire de ses voyages, récolte des matériaux de récupération, les associe, et en fait surgir des sculptures aux allures totémiques ou tribales.

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, ses créations transforment subtilement nos repères, nos habitudes, nos matériaux, et même notre société, en une recherche esthétique raffinée. Son voyage en Inde et son goût pour l’ethnographie se ressentent à travers ses travaux, qui font voyager le spectateur.

Amandine Arcelli est une artiste Françoise.

Young Françoise Artists #YFArts à suivre sur françoiseartmemo.fr

        

 

Publié par dans Actualités, Le Lab, Résidence
#Résidence bio-inspirée – Montage 1

#Résidence bio-inspirée – Montage 1

Samedi 21 avril 2018 – livraison des plaques de verres pour accueillir les belles fourmis de la résidence bio-inspirée de Lucas Dauvergne et Mathieu Corticchiato à la Fondation Francès.
C’est avec impatience que nous attendons demain pour voir prendre forme le futur habitat des fourmis, avant de les voir en actions créer un cocon qui fera oeuvre.
Mercredi, nous accueillons les artistes pour la construction des vivarium en direct…
#résidence #bioinspiration #artistes #designers #art #vivant #fourmis #montage #régie #fondationfrances #verre #impatience @stu-dio #lafabriquedelesprit #fde
                          
Publié par dans Actualités, Artistes, Génerale, Résidence
#Résidence bio-inspirée – Les lauréats

#Résidence bio-inspirée – Les lauréats

La Fabrique de l’Esprit initie la première résidence artistique en immersion.

A l’issu de l’appel à projet émis de novembre 2016 à janvier 2017, pour lequel une trentaine de dossiers ont été éligibles.

Le comité de sélection a choisi le projet de Lucas Dauvergne et Matthieu Corticchiato.

 

 

Expert en biomimétisme et en design durable, Mathieu Corticchiato a réalisé son projet de diplôme aux Arts Décoratifs (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris) sur le principe oublié de la Conception Assistée par la Nature (C.A.N.), concrétisant sa vision d’un nouveau design responsable. Il a ensuite poursuivi ses études en effectuant un Master à Sciences Po., ce qui lui permit de travailler au sein de grands groupes (Hermès, Publicis, etc.) avant de s’adonner à sa passion en co-fondant STU-DIO.

 

Passionné par la valorisation des savoir-faire et des matières, Lucas Dauvergne est diplômé des Arts Décoratifs pour ses kits d’autonomisation par le recyclage domestique. Son travail ayant toujours trait à l’innovation sociale ou durable fut maintes fois exposé, comme au Grand Palais, au Salon del Mobile de Milan, ou à la Cité des Sciences, et fut remarqué par deux ministres de la culture, Fleur Pellerin et Audrey Azoulay.

 

 

L’installation de leur projet, CAN – Conception Assistée par la Nature, a été lancé le 22 février 2018 et leur présence s’étendra jusqu’en juillet. La création de ces sculptures sera assistée par le vivant : des Oecophylla, dites « fourmis tisserandes ». Ces fourmis produisent une soie résistante, qu’elles utilisent comme colle pour confectionner leurs nids. Elles créeront des sculptures en 3 dimensions à partir des matériaux disponibles, dirigés par les artistes.

Jusqu’en juillet, les artistes superviseront et ajusteront l’expérience, visible à la Fondation, où sont prévus de nombreux évènements dans le cadre du Lab : médiations, workshops, conférences et tables rondes autour de l’art et du vivant et plus largement sur les thématiques développées entre art et science, art et design, art et urbanisme, art et architecture.

 

Ne manquez pas de vous réjouir avec ces artistes qui dessinent le monde avec talent, connaissance et bon sens.

 

 

Publié par dans Résidence
#Résidence bio-inspirée – Le lancement

#Résidence bio-inspirée – Le lancement

Le 12 mars débute la première résidence en immersion bio-inspirée au coeur de la Fondation.

Mathieu Corticchiato et Lucas Dauverge s’apprêtent à passer plusieurs mois à la Fondation pour

produire une sculpture assistée par le vivant.

Véritables ouvrières, la participation de fourmis tisserandes à l’élaboration de ces sculptures révélera

la force de la nature et toute sa puissance créative. Orientées par un squelette créé par les artistes,

elles tisseront autour pour une finalité artistique unique.

Jusqu’en juin, les artistes superviseront l’expérience, visible à la Fondation, où sont prévus de

nombreux évènements : médiations, conférences et tables rondes autour de l’art et du vivant.

 

 

Publié par dans Résidence
Résidence en immersion

Résidence en immersion

Les AMIS initie une résidence artistique en immersion en partenariat avec le CEEBIOS – Centre Européen d’Excellence en Biomimétisme de Senlis. A l’issu de l’appel à projet émis de novembre 2016 à janvier 2017, pas moins de 30 dossiers dont 6 présélectionnés pour un choix à l’unanimité : un projet de Lucas Dauvergne et Matthieu Corticchiato.

 

L’installation de leur projet, CAN – Conception Assistée par la Nature, débutera dès février 2018 avec un programme éducatif, des visites d’ateliers durant toute la durée de la résidence. Des Workshops seront aussi initiés dans le cadre du Lab Les AMIS. La création de sculptures sera assistée par le vivant : des Oecophylla, dites « fourmis tisserandes ». Ces fourmis produisent une soie résistante, qu’elles utilisent comme colle pour confectionner leur nid. Elles créeront des sculptures en 3 dimensions à partir des matériaux disponibles, orientés par les artistes.

Publié par dans Résidence