Actualités

Les #vendredilecture de Mia – #3

Les #vendredilecture de Mia – #3

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

Ce vendredi, « Art Papou, Austronésiens et Papous de Nouvelle-Guinée », catalogue d’exposition des Musées de Marseille et de la RMN-Grand Palais, diffusé par les éditions du Seuil :

« Art Papou », publié en 2000, a été écrit par plusieurs personnes, dont Danièle Giraudy, Alain Nicolas, Isabelle Dalmau, Marianne Sourrieu et Ingrid Sénépart. Ce livre est remplit d’illustrations de statues, de masques, d’instruments de musique, d’objets du quotidien… Cet ouvrage parle également de la culture des Papous, et de leur langue, et répond à la question « d’où viennent les Papous » ? Il est aussi composé d’une liste des œuvres présentées à la fin.

 

     

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr.

Publié par dans Actualités, Adultes, Centre de documentation, Éditions, Génerale, Jeune Public, Scientifique
Cours d’histoire de l’art – 1er semestre 2019

Cours d’histoire de l’art – 1er semestre 2019

Les cours d’histoire de l’art de la Fabrique de l’Esprit reviennent en 2019 !

La Fabrique de l’Esprit s’adapte cette année à vos besoins, et vous propose de réserver les cours d’histoire de l’art à la carte.

Dès la troisième inscription le cours est ouvert. Réservez un ou plusieurs cours selon vos disponibilités, du mardi au samedi.

1/ choisir parmi les 13 cours proposés ci-dessous
2/ identifier vos disponibilités
3/ nous transmettre vos choix
4/ invitez vos amis à suivre votre démarche

Un concours à passer ? Une envie d’élargir ses connaissances ? Un projet étudiant à rendre ?

Vidéo & Performance, Renaissance italienne, Femmes artistes,… Choisissez le ou les cours qui vous intéressent et la date et l’heure de votre séance, du mardi au samedi : litote@lafabriquedelesprit.fr

Vous pouvez aussi nous contacter sur les réseaux sociaux pour plus d’informations : Facebook / Instagram et au +33(0) 344 562 135  !

 

Cours adultes :

  • La Renaissance italienne
  • L’âge d’or flamand
  • Le romantisme allemand
  • L’École du Bauhaus
  • La figuration narrative, d’Hervé Télémaque à Peter Klasen
  • Le Ready-Made, de Marcel Duchamp à Mathieu Mercier
  • L’art & le vivant
  • Les femmes artistes
  • Vidéo & Performance
  • L’évolution de la peinture, entre rupture et regain d’intérêt
  • La photographie contemporaine
  • Confrontation picturale : Edward Hopper et Adrian Ghenie
  • La réparation, Kader Attia

 

Cours jeune public :

  • Dada
  • Pop Art
  • Ready Made
  • Street Art
  • Kader Attia
Publié par dans Actualités, Adultes, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public, Scientifique
Les #vendredilecture de Mia – #2

Les #vendredilecture de Mia – #2

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

Ce vendredi, « L’Histoire de l’Art en BD », de Marion Augustin et Bruno Heitz :

L’histoire de l’Art en BD par Marion Augustin et Bruno Heitz est paru en août 2017. Cette bande dessinée pour enfant est un moyen de découvrir l’art de la Renaissance à l’art moderne en dessin. Elle permet aussi de comprendre les œuvres et les artistes plus facilement. Les dessins sont de couleurs vives et sont accompagnés de petits textes et de bulles. Ce livre explique aux plus jeunes quels sont les artistes qui ont marqué l’histoire de l’art. Quels supports et quelles techniques ont-ils utilisés. Ce livre parle essentiellement de peinture, de street art et de sculpture. Il évoque les œuvres comme : le château de Versailles, le Pop art, La Joconde…

 

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr.

Publié par dans Actualités, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public
La Fabrique de la Paix – Aimé Mpane en résidence

La Fabrique de la Paix – Aimé Mpane en résidence

La Fabrique de l’Esprit®, membre des Clubs pour l’UNESCO, initie «La Fabrique de la Paix», en partenariat avec l’Ecole de la paix de Grenoble et ouvert à d’autres partenaires, pour mener à bien son programme couplé de résidences d’artistes et d’éducation artistique à destination des migrants.

La Cité Internationale des Arts, partenaire du programme de résidence, accueille ainsi l’artiste Aimé Mpane, de janvier à avril 2019. Le programme éducatif et artistique sera mené à ses côtés afin d’accompagner les migrants par l’expression artistique.

La résidence : Aimé Mpane

Né à Kinshasa au sein d’une famille d’artistes, le bois est son matériau artistique de prédilection. Formé à la peinture et à la sculpture à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambe à Bruxelles, il partage son temps entre ces deux capitales. Sa pratique se nourrit des allers-retours entre son Afrique natale et son Europe d’adoption. Son travail révèle les conséquences du colonialisme et de la mondialisation tant sur l’identité individuelle que sur l’identité collective. Il illustre, avec force et humanisme, son désenchantement face à des problématiques qui semblent aujourd’hui impossible à résoudre.

« Mon travail est essentiellement basé sur la compréhension, l’interprétation de l’humain dans toutes ses dimensions et son implication dans notre société. Le bois reste mon matériel de base. Influencé par l’état de fragilité de la matière-bois et de l’homme de son humanisme, il me pousse à explorer tous ses aspects techniques et émotionnels.

Ma résidence sera basée sur l’interprétation de toutes sortes de frontière territoriale (d’ordre imaginaire, culturel ou historique). Ces frontières territoriales peuvent privilégier l’égoïsme solidaire de nos sociétés, l’hostilité ou l’agressivité à l’égard des autres peuples. »

Voir le site de l’artiste.

Le programme éducatif

Cette année, le programme d’éducation artistique se concentre sur l’inclusion des migrants, et a pour ambition de favoriser leur intégration et de restaurer leur confiance par l’expression artistique, afin de révéler leur talent, et de les insérer dans la société. Un dialogue s’inscrira entre l’artiste et ses publics, pour faire jaillir la création comme acte d’émancipation.

 

Pour suivre l’avancée de la résidence et du programmé éducatif, rendez-vous régulièrement sur notre site et nos réseaux sociaux : Facebook / Instagram

 

Visuel : Aimé Mpane, Bombe à retardement, 2010, sculpture en allumettes, rations de sachet d’alcool et vidéo.

 

 

      

Publié par dans Actualités, Art et Paix, Artistes, Club unesco, Génerale, Le Lab, Résidence
Offre de stage / avec possibilité d’embauche

Offre de stage / avec possibilité d’embauche

La Fabrique de l’Esprit recherche son ou sa stagiaire en médiation !

Possibilité d’embauche à la fin du contrat.

Retrouvez l’annonce complète ici

 

MISSIONS

Rattaché(e) directement à la directrice de la Fondation, la ou le candidat(e) l’assiste dans ses différentes missions :

  • Suivi des activités liées aux différentes entités, en particulier Françoise et La Fabrique de l’Esprit®
  • Production de supports de médiation
  • Médiation orale des expositions
  • Suivi des projets dans le cadre de dispositifs de l’Éducation Nationale
  • Coordination, logistique et plannings des projets éducatifs
  • Communication avec les enseignants
  • Intervention dans les établissements scolaires

Stage conventionné à temps plein de 4 à 6 mois, gratification légale et participation aux frais de transport. Horaires : lundi-vendredi (10h/18h).

FORMATION

  • BAC+3/4 : Médiation culturelle ou gestion de projets culturels
  • Expérience dans la gestion de projets éducatifs
  • Formation en Histoire de l’art (Bac+2 à Bac+4)

QUALITÉS REQUISES

  • Polyvalence, organisation, autonomie
  • Inventif, créatif, enthousiaste
  • Qualités relationnelles, notamment avec le public scolaire et/ou public éloigné
  • Qualités rédactionnelles et orales
  • Usage indispensable d’outils numériques (Suite Adobe)

INFOS PRATIQUES

Transport : SNCF : Paris Gare du Nord / Chantilly-Gouvieux (23 mn) puis Chantilly / Senlis (15 mn)

Permis B souhaité (petits déplacements fréquents)

Lieu : 27, rue Saint Pierre 60300 Senlis

Paris-Senlis 45 km, A1 sortie 8

Adressez CV et lettre de motivation à : staff@fondationfrances.com

Publié par dans Actualités, Adultes, Génerale
#L’oeil éclos n°8

#L’oeil éclos n°8

Deux frères décident de partir en voyage. La route qui les emmène à destination n’est pas si longue, alors ils décident d’y aller en scooter. Cela fait maintenant plusieurs heures qu’ils roulent dans le désert, quand, tout à coup, l’ainé se fait percuter par une voiture. Il est projeté de son véhicule et atterrît sur le bord de la route. La voiture continue sa route en laissant derrière elle un scooter en très mauvais état. Alors que l’ainé se relève, il voit son scooter complètement détruit, ses pièces éparpillées partout. Heureusement, il n’a rien. Ne voulant pas causer plus d’accident, les deux frères prennent le scooter et toutes ses pièces détachées, et les mettent sur le sable désert loin de la route. Ils montent alors tous les deux sur le scooter toujours en marche, et s’en vont.

Quelques années plus tard, alors que l’ainé raconte cette histoire, il décide d’appeler son frère et de reprendre la route qu’ils avaient prise quelques années auparavant. Ils y vont donc en voiture et s’arrêtent quand ils reconnaissent l’endroit de l’accident. Ils sortent de la voiture et marchent jusqu’au débris du scooter. Quand ils arrivent sur les lieux, ils ne voient rien, seulement le devant du scooter tout rouillé, posé sur le sable chaud.

 

Mia, 14 ans.

 

Visuel : Untitled (collage en volume), Kader Attia, Coque de scooter, boîte en carton et fibre de verre, exposée dans « Souffle » à l’Espace Saint-Pierre en octobre 2018.

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public
Les #vendredilecture de Mia – #1

Les #vendredilecture de Mia – #1

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

 

Ce vendredi, « L’art du vingt-et-unième siècle », de Jonathan Griffin, Paul Harper, David Trigg et Eliza Williams :

L’art du vingt-et-unième siècle par Jonathan Griffin, Paul Harper, David Trigg et Eliza Williams est publié en septembre 2014. C’est un livre expliquant les techniques et supports de plus de 280 artistes, comme : Banksy, Andreas Gursky, Sophie Calle, Martin Creed où même John Currin. Ils sont classés par ordre alphabétique. Avec chaque artiste est présenté une image d’une de leur œuvre accompagnée d’un petit texte. On peut y trouver de tout, comme la photographie, la sculpture, la performance, les installations la peinture et les projections vidéo. Cet ouvrage nous présente l’art depuis l’an 2000 jusqu’à maintenant.

 

Quelques exemples d’œuvres présentées :

Jamie Cameron, Kranky Klaus, 2002-2003, vidéo 26 min.

  

 

Andreas Slominski, Monkey Trap, 2004, bois, métal, peinture, plastique et banane.

 

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr

Publié par dans Actualités, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public
#L’oeil éclos n°7

#L’oeil éclos n°7

Un homme rentre du travail. Fatigué et énervé de cette longue journée, il rentre chez lui en claquant la porte. Sa femme, occupée à faire la vaisselle l’entend et ferme le robinet. Elle sort de la cuisine et va le saluer. Il ne dit rien, la contourne et va dans sa chambre. Ne comprenant pas son attitude, sa femme le suit et se plante devant son mari qui est assis sur le lit. Elle lui demande ce qui ne va pas mais il ne répond toujours pas. Alors qu’elle insiste, encore plus sur les nerfs l’homme se lève brusquement et s’en va dans la cuisine. Sa femme commençant elle aussi à s’énerver, le suit et continu de lui poser des questions. Son mari ne pouvant plus se contrôler prend une assiette sur la table et la lance sur le sol. Un cri d’horreur retentit. L’homme se retourne pour regarder sa femme qui a une expression d’horreur sur le visage. Regrettant tout de suite ce qu’il a fait, il ramasse les morceaux et essaye de s’excuser. Sa femme ne pouvant l’accepter va s’enfermer dans sa chambre. Sa mère lui avait offert cette assiette.

Le mari voulant à tout prix se racheter, court dans la cuisine et fouille tous les tiroirs à la recherche de colle forte. Aucune trace de colle forte, seulement des agrafes en métal. Il les prend et étant tous ça sur la table à manger. Il réussi à réparer l’assiette et toque à la porte de la chambre. Elle lui ouvre et il lui offre l’assiette. Émue par son geste, elle le sert dans ses bras. Et le pardonne.

Mia, 14 ans.

 

Visuel : Untitled, 2017, Plat en céramique, câble en fer, © Kader Attia & Galleria Continua, Photo : Ela Bialkowska

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public
#Education – Collège Ferdinand Bac

#Education – Collège Ferdinand Bac

La Fabrique de l’Esprit poursuit ses projets scolaires avec le CDDC  « Les droits des femmes, entre Art et Histoire » au collège Ferdinand Bac de Compiègne.

En deux séances, les élèves ont travaillé sur l’évolution des droits des femmes et ses figures emblématiques, d’Olympe de Gouges (1748-1793, a écrit la « Déclaration de la femme et de la citoyenne ») à Coco Chanel (1883-1971) en passant par Georges Sand (1804-1876, écrivaine française et seule femme du XIX° siècle à vivre de sa plume et qui porte le pantalon), Simone de Beauvoir (1908-1986) ou Simone Veil (1927-2017, femme d’état française, ministre de la Santé, en 1975 : Loi Veil autorisant l’IVG (avortement)), ainsi que sur les artistes qui ont contribué à cette émancipation, telles que Rosa Bonheur, Niki de Saint-Phalle, Michel Journiac ou encore Orlan, pour ne citer qu’eux.

Art, histoire, mode, création se mêlent dans ce projet pour faire connaître l’histoire des droits des femmes.

Depuis toujours, les femmes ont dû faire face à une société les reléguant à un rang inférieur à celui des hommes, et les droits acquis aujourd’hui l’ont été suite à une lutte constante pour l’égalité : droit de travailler, de sortir librement, de posséder un compte bancaire et un chéquier, de voter, de s’habiller comme elles le désirent, etc.

 

Pour aller plus loin, La Fabrique de l’Esprit propose d’ouvrir sur un sujet d’actualité :

Un nouveau mouvement féministe contemporain, la réapparition des sorcières !

Le livre de Mona Chollet, « Sorcières, la puissance invaincue des femmes », paru cette année, a fait ressortir l’histoire oubliée des sorcières, et leur extermination en Europe à partir du 16ème siècle. La journaliste montre par ses recherches que cette chasse aux sorcières a laissé des traces, et créé une pression sociale toujours d’actualité, par exemple sur les femmes sans enfants, seule après 40 ans, possédant un chat, …

La Revue Sorcières, créée par Xavière Gauthier en 1976, rassemblait déjà des femmes souhaitant écrire des textes libérés du vocabulaire masculin et exprimer leur créativité, comme l’auteure Marguerite Duras.

Xavère Gauthier disait : « Je voudrais que Sorcières soit un lieu ouvert pour toutes les femmes qui luttent en tant que femmes, qui cherchent et disent (écrivent, chantent, filment, peignent, dansent, dessinent, sculptent, jouent, travaillent) leur spécificité et leur force de femme (…) ».

La Women’s International Terrorist Conspiracy from Hell (W.I.T.C.H.), qui signifie en français « la conspiration internationale des femmes terroristes venues de l’enfer », est un mouvement né aux Etats-Unis dans les années 1960, qui dénonce la dominance patriarcale et reprend le symbole de la sorcière pour porter ses revendications de manière théâtrale. Aujourd’hui, ces militantes se rassemblent à nouveau pour protester face aux idées misogynes de Donald Trump, le président américain.

En France, des groupes de ce type apparaissent aussi, tel que le Witch Bloc Paname, à Paris.

Publié par dans Actualités, Génerale, Scolaires
Centre de documentation – Les histoires vraies de Sophie Calle

Centre de documentation – Les histoires vraies de Sophie Calle

 

Sophie Calle fait l’actualité : exposée jusqu’au 22 décembre à la Galerie Perrotin – Paris à travers deux installations inédites, nous nous sommes replongés dans le Centre de Documentation de la fondation Francès pour pointer les ouvrages de l’artiste.

 

Parmi eux, Des histoires vraies, un petit ouvrage composé de 46 récits de l’artiste. Une édition de 2013 qui, sans crier gare, remue de surprenantes histoires d’une vie passée, présente ou future. Ne vous fiez pas à sa couverture classique et mystérieuse, les photographies en noir et blanc qui parsèment l’ouvrage cachent bien leur jeu.

Sophie Calle a pris l’habitude de nous partager des bribes de sa vie les plus intimes. Elle nous livre un récit épistolaire, des lettres, des mots doux, des mots crus. Ses maux. Au regard d’installations et de photographies en dialogue avec les textes, ceux-ci sont adaptés sans cesse au coeur des nouveaux lieux d’expositions qui l’invitent.

Publié par dans Actualités, Centre de documentation