Jeune Public

#Education – Bio-inspiration au lycée Arthur Rimbaud

#Education – Bio-inspiration au lycée Arthur Rimbaud

Les élèves du lycée professionnel Arthur Rimbaud de Ribécourt, spécialité Métiers du bois, ont créé une structure bio-inspirée pour embellir la cour de l’établissement. Forts de leur compétence en menuiserie, ils ont utilisé leur découverte de la Bio-Inspiration pour imaginer un mobilier mettant en valeur les poèmes d’Arthur Rimbaud ; un objet marquant pour l’identité de leur lycée.

Séance 1

Lors de la première séance, les élèves ont découvert les notions de Bio-Inspiration, de Bio-Art, œuvres à l’appui. Des travaux d’Aristote à Jan Fabre pour les arts plastiques en passant par la Sagrada Familia et le TGV japonais pour l’architecture, de nombreux artistes et architectes se sont inspiré du vivant pour créer des structures au plus près des qualités pratiques et esthétiques de la nature.

  

Jan Fabre                                                                                                         /   Zaha Hadid

Suite à cet apport théorique, les étudiants ont débuté leurs réflexions pour créer une structure bio-inspirée pour leur lycée.

 

Séance 2

Pour cette deuxième séance, les élèves ont découvert le Ready-Made, des origines à aujourd’hui,  et la notion de recyclage dans l’art, pour débuter leur construction bio-inspirée.

 

Premiers essais d’assemblage d’objets quotidiens en bois à la manière du ready-made

 

Séance 3

L’objectif de cette séance était de poursuivre la construction de la structure bio-inspirée. Les élèves, fort de leurs compétences en menuiserie, ont attaqué la phase de vernis et de collage des éléments composants la structure en bois. Cette étape se réalise en trois temps : la première couche de vernis, l’égrainage et la seconde couche de vernis. Le collage consistait à intégrer des poèmes et des photos d’Arthur Rimbaud, poète qui a donné son nom à leur établissement, sur la structure.

 

Avancée des collages de poèmes et de photos d’Arthur Rimbaud

Un court temps a été pris à la fin de la séance pour poursuivre les notions vues lors de la précédente séance (le recycle-art), notamment par la découverte d’artistes travaillant le bois avec
un exemple en particulier, celui de l’artiste belge d’origine congolaise Aimé Mpane Enkobo.

 

Séance 4

Les élèves ont terminé l’élaboration de leur structure en bois. Elle recevra les créations des étudiants du lycée horticole de la ville pour la décorer très prochainement. Un travail collaboratif entre lycéens de Ribécourt pour faire valoir l’identité du lieu et rendre hommage au célèbre poète.

 

Réalisation des écussons qui ornent la structure

 

La restitution du projet est à venir après plantation par le lycée horticole pour finaliser la structure.

Les élèves sont de plus invités à venir échanger avec l’artiste du 23 au 26 mai 2019 à l’Espace Saint Pierre de Senlis, où il présentera son travail à l’occasion de l’exposition Transplantation.

 

Visuel bandeau : Antoni Gaudi, Barcelone

Publié par dans Actualités, Jeune Public, Scientifique, Scolaires
#Education – Réparation au lycée La Hotoie

#Education – Réparation au lycée La Hotoie

Les élèves de 1ère du Lycée La Hotoie à Amiens ont travaillé cette année sur la thématique de la réparation, autour de l’exposition de Kader Attia dédiée à la « Mémoire de l’Oubli » à la Fondation Francès à Senlis. Ils ont découvert les notions de traumatisme, de réparation physique et psychique et de cicatrisation, et ont imaginé des créations plastiques et circassiennes, selon leur spécialité, à partir de ces apports théoriques.

Séance 1 : sortie culturelle à la Fondation Francès

Découverte des œuvres de Kader Attia autour de la notion de Cultures, entre richesses et faiblesse en salle, puis visite de l’exposition.

3 notions sont abordées avec les lycéens, le rejet de l’Autre, la quête d’identité culturelle et la fusion des cultures, à l’appui d’œuvres de l’artiste telles que Alter-Ego, 2000-2002, Hallal, 2004, Fridges, 2006, ou encore Ghost, 2007, pour ne citer qu’elles. Découvrez-en plus sur l’artiste sur le site de la Fondation.

Les élèves ont ensuite découvert l’exposition, composée d’œuvres plastiques, telles que Syrian Shells, 2015 ou Alpha Beta, 2009, d’installation, telle que Mémoire de l’Oubli, 2018, et vidéo, telle que Réfléchir la Mémoire, 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la découverte de l’installation immersive Mémoire de l’Oubli, les élèves ont rédigé un témoignage à partir de leurs ressentis.

 

Séance 2 :

En classe, les élèves ont abordé lors de cette deuxième séance les évolutions scientifiques de la réparation. Comment les avancées médicales ont permis des réparations physiques différentes, et comment ces réparations sont représentées dans l’art. (greffe, excroissances,…).

A partir de ces éléments, ils ont débuté leurs réflexions plastiques sur la réparation, via des collages, modelages, dessins, vidéos… La forme n’était pas imposée et les élèves ont pu choisir le médium qu’ils préféraient pour la restitution de leur travail.

 

Premières productions inspirées des œuvres de Kader Attia et Liu Bolin.

 

Séance 3 :

Les élèves ont poursuivi leurs découvertes sur la question de la réparation et son traitement par les artistes, en travaillant sur les notions d’engagement, de critique ou de réécriture de l’histoire par ces derniers.

Ils ont ensuite travaillé sur une recherche plastique autour du masque, par des médiums variés tels que la sculpture, le collage ou la vidéo. Cette thématique induit des questionnements autour de la différence physique, qu’elle soit due au vieillissement ou à la blessure, et de l’image de soi, avec l’utilisation du miroir et de maquillage.

   

Les élèves ont utilisé des visages de poupées, des applications sur smartphone et des mannequins pour leurs créations.

 

Séance 4 :

La  dernière séance était dédiée à la finalisation des créations plastiques des élèves. Photographie, collage, sculpture, vidéo, assemblage, installation,… ils ont rassemblé les éléments élaborés jusqu’ici et peaufiner les détails de leurs œuvres.

   

 

Les élèves restitueront leurs créations le 20 mai 2019 auprès des autres classes et des enseignants du Lycée La Hotoie d’Amiens.

Merci à eux pour leur inventivité et leurs réflexions plastiques très poussées, et directement inspirées des artistes et mouvements qu’ils ont découvert lors des séances !

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public, Scientifique, Scolaires
#Education PEPS – Lycée Hugues Capet de Senlis

#Education PEPS – Lycée Hugues Capet de Senlis

Le Parcours d’Éducation de Pratique et de Sensibilisation à la culture réalisé avec le Lycée Hugues Capet porte cette année sur la Bio-Inspiration.

A partir d’une découverte théorique des formes bio-inspirées et du recyclage de matériaux pour effectuer des créations plastiques, les élèves se sont penchés sur les 4 éléments constituant la nature : l’eau, le feu, la terre et l’air.

Séance 1

Les élèves ont étudié la bio-diversité de leur cour et ont analysé les éléments naturels, leur esthétique et leur praticité, pour inspirer des créations futures.

  

Projet à suivre…

 

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public, Scolaires
Clément Borderie – Résidence Art & Sciences

Clément Borderie – Résidence Art & Sciences

Clément Borderie, artiste senlisien, est en résidence pour La Fabrique de l’Esprit au parc écologique de Senlis

Dans le cadre du dispositif Senlis, un(e) artiste, la Mairie de Senlis proposait à Clément Borderie d’installer ses structures au cœur du parc écologique senlisien le 13 février dernier.

A l’initiative de l’artiste, la Fabrique de l’Esprit l’invite pour sa résidence Art & Sciences à développer avec lui un programme éducatif pour les écoles, collèges et lycées du territoire, pour l’année scolaire 2019-2020.

La première action de ce programme aura lieu au printemps 2019, puisque des élèves de lycée vont installer aux côtés de l’artiste les toiles sur les structures actuellement installées dans le parc, afin de recueillir les traces et sédiments de la nature au gré des journées et des saisons.

 

Le programme Art & Sciences

Depuis 2016, La Fabrique de l’Esprit explore la porosité entre arts et sciences, pour permettre au sujet scientifique de se révéler avec la création artistique, en lien avec les préoccupations environnementales actuelles.

L’association s’investit dans cette expérimentation à travers ses résidences #LeLab, qui ont accueilli Mathieu Corticchiato et Lucas Dauverge, puis Amandine Arcelli.

Elle développe aussi des programmes éducatifs sur cette thématique, avec les plus jeunes autour de l’exposition de Claire Morgan à la Fondation Francès en 2017, et avec les collèges et lycées autour de la bio-inspiration et de l’art et le vivant.

 

La résidence d’artiste

Elle permet à un artiste de développer ses recherches et sa création en immersion dans une structure, une entreprise, un atelier, ou, dans ce cas précis, un lieu ouvert. Il peut ainsi prendre le temps de travailler son processus créatif et de s’immerger dans le lieu qui l’accueille.

Au parc écologique, Clément Borderie travaillera ainsi en lien avec la nature et récupèrera, grâce à ses toiles tendues sur ses structures métalliques, l’empreinte du hasard de la vie naturelle du parc.

 

 

 Exemples de matrices qui accueilleront une toile de l’artiste.

 

L’artiste               

Clément Borderie crée des installations qui s’apparentent à l’art de la sculpture et de la peinture. Il veut capturer l’essence d’un lieu, créer sa carte d’identité spatio-temporelle, et révéler ce qui est imperceptible, c’est-à-dire ces petits détails qui nous échappent ordinairement. Dans la nature, il installe des structures métalliques de formes et de tailles variées, sur lesquelles il étire des toiles. Dans ce type d’installation, il laisse les toiles réagir avec les éléments qui se traduisent par des motifs et des marquages uniques au fil du temps et de la transition des saisons. Désormais, ces toiles blanches deviennent un espace de création expérimentale.

Né en 1960 à Senlis, l’artiste est diplômé des Manufactures Nationales des Gobelins-Mobilier National Paris en 1983, et vit et travaille à Paris.

Il est particulièrement attaché à la transmission de son travail auprès du jeune public. La Fabrique de l’Esprit l’accompagne donc dans la médiation de son œuvre auprès des scolaires.

 

Les étapes du projet

Février 2019 : installation des structures dans le parc, dites « matrices ». Elles ne forment pas les œuvres, mais accueilleront les toiles au printemps.

Attention, les structures telles qu’elles sont installées actuellement peuvent représenter un danger. Pour éviter que les enfants ne les escaladent et créer une mise à distance, La Fabrique de l’Esprit a préconisé de les recouvrir par des voiles. Vous pouvez donc d’ors et déjà les identifier facilement dans le parc !

Printemps 2019 : avec l’aide des lycéens de la région, mise en place des toiles sur les matrices, en compagnie de l’artiste.

Septembre 2019 : lancement des programmes éducatifs avec les écoles, collèges et lycées territoriaux. Les lycéens ayant posé les toiles sur les structures découvriront les premières marques de la nature sur les toiles.

 

 

Projet en évolution >> suivez notre actualité sur ce projet sur @lafabriquedelesprit, présente sur Facebook et Instagram !

Publié par dans Actualités, Artistes, Jeune Public, Résidence, Scientifique, Scolaires
Les #vendredilecture de Mia – #3

Les #vendredilecture de Mia – #3

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

Ce vendredi, « Art Papou, Austronésiens et Papous de Nouvelle-Guinée », catalogue d’exposition des Musées de Marseille et de la RMN-Grand Palais, diffusé par les éditions du Seuil :

« Art Papou », publié en 2000, a été écrit par plusieurs personnes, dont Danièle Giraudy, Alain Nicolas, Isabelle Dalmau, Marianne Sourrieu et Ingrid Sénépart. Ce livre est remplit d’illustrations de statues, de masques, d’instruments de musique, d’objets du quotidien… Cet ouvrage parle également de la culture des Papous, et de leur langue, et répond à la question « d’où viennent les Papous » ? Il est aussi composé d’une liste des œuvres présentées à la fin.

 

     

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr.

Publié par dans Actualités, Adultes, Centre de documentation, Éditions, Génerale, Jeune Public, Scientifique
Cours d’histoire de l’art – 1er semestre 2019

Cours d’histoire de l’art – 1er semestre 2019

Les cours d’histoire de l’art de la Fabrique de l’Esprit reviennent en 2019 !

La Fabrique de l’Esprit s’adapte cette année à vos besoins, et vous propose de réserver les cours d’histoire de l’art à la carte.

Dès la troisième inscription le cours est ouvert. Réservez un ou plusieurs cours selon vos disponibilités, du mardi au samedi.

1/ choisir parmi les 13 cours proposés ci-dessous
2/ identifier vos disponibilités
3/ nous transmettre vos choix
4/ invitez vos amis à suivre votre démarche

Un concours à passer ? Une envie d’élargir ses connaissances ? Un projet étudiant à rendre ?

Vidéo & Performance, Renaissance italienne, Femmes artistes,… Choisissez le ou les cours qui vous intéressent et la date et l’heure de votre séance, du mardi au samedi : litote@lafabriquedelesprit.fr

Vous pouvez aussi nous contacter sur les réseaux sociaux pour plus d’informations : Facebook / Instagram et au +33(0) 344 562 135  !

 

Cours adultes :

  • La Renaissance italienne
  • L’âge d’or flamand
  • Le romantisme allemand
  • L’École du Bauhaus
  • La figuration narrative, d’Hervé Télémaque à Peter Klasen
  • Le Ready-Made, de Marcel Duchamp à Mathieu Mercier
  • L’art & le vivant
  • Les femmes artistes
  • Vidéo & Performance
  • L’évolution de la peinture, entre rupture et regain d’intérêt
  • La photographie contemporaine
  • Confrontation picturale : Edward Hopper et Adrian Ghenie
  • La réparation, Kader Attia

 

Cours jeune public :

  • Dada
  • Pop Art
  • Ready Made
  • Street Art
  • Kader Attia
Publié par dans Actualités, Adultes, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public, Scientifique
Les #vendredilecture de Mia – #2

Les #vendredilecture de Mia – #2

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

Ce vendredi, « L’Histoire de l’Art en BD », de Marion Augustin et Bruno Heitz :

L’histoire de l’Art en BD par Marion Augustin et Bruno Heitz est paru en août 2017. Cette bande dessinée pour enfant est un moyen de découvrir l’art de la Renaissance à l’art moderne en dessin. Elle permet aussi de comprendre les œuvres et les artistes plus facilement. Les dessins sont de couleurs vives et sont accompagnés de petits textes et de bulles. Ce livre explique aux plus jeunes quels sont les artistes qui ont marqué l’histoire de l’art. Quels supports et quelles techniques ont-ils utilisés. Ce livre parle essentiellement de peinture, de street art et de sculpture. Il évoque les œuvres comme : le château de Versailles, le Pop art, La Joconde…

 

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr.

Publié par dans Actualités, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public
#L’oeil éclos n°8

#L’oeil éclos n°8

Deux frères décident de partir en voyage. La route qui les emmène à destination n’est pas si longue, alors ils décident d’y aller en scooter. Cela fait maintenant plusieurs heures qu’ils roulent dans le désert, quand, tout à coup, l’ainé se fait percuter par une voiture. Il est projeté de son véhicule et atterrît sur le bord de la route. La voiture continue sa route en laissant derrière elle un scooter en très mauvais état. Alors que l’ainé se relève, il voit son scooter complètement détruit, ses pièces éparpillées partout. Heureusement, il n’a rien. Ne voulant pas causer plus d’accident, les deux frères prennent le scooter et toutes ses pièces détachées, et les mettent sur le sable désert loin de la route. Ils montent alors tous les deux sur le scooter toujours en marche, et s’en vont.

Quelques années plus tard, alors que l’ainé raconte cette histoire, il décide d’appeler son frère et de reprendre la route qu’ils avaient prise quelques années auparavant. Ils y vont donc en voiture et s’arrêtent quand ils reconnaissent l’endroit de l’accident. Ils sortent de la voiture et marchent jusqu’au débris du scooter. Quand ils arrivent sur les lieux, ils ne voient rien, seulement le devant du scooter tout rouillé, posé sur le sable chaud.

 

Mia, 14 ans.

 

Visuel : Untitled (collage en volume), Kader Attia, Coque de scooter, boîte en carton et fibre de verre, exposée dans « Souffle » à l’Espace Saint-Pierre en octobre 2018.

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public
Les #vendredilecture de Mia – #1

Les #vendredilecture de Mia – #1

Tous les vendredi, découvrez une sélection de livres choisis par Mia, 14 ans, au centre de documentation de La Fabrique de l’Esprit.

 

Ce vendredi, « L’art du vingt-et-unième siècle », de Jonathan Griffin, Paul Harper, David Trigg et Eliza Williams :

L’art du vingt-et-unième siècle par Jonathan Griffin, Paul Harper, David Trigg et Eliza Williams est publié en septembre 2014. C’est un livre expliquant les techniques et supports de plus de 280 artistes, comme : Banksy, Andreas Gursky, Sophie Calle, Martin Creed où même John Currin. Ils sont classés par ordre alphabétique. Avec chaque artiste est présenté une image d’une de leur œuvre accompagnée d’un petit texte. On peut y trouver de tout, comme la photographie, la sculpture, la performance, les installations la peinture et les projections vidéo. Cet ouvrage nous présente l’art depuis l’an 2000 jusqu’à maintenant.

 

Quelques exemples d’œuvres présentées :

Jamie Cameron, Kranky Klaus, 2002-2003, vidéo 26 min.

  

 

Andreas Slominski, Monkey Trap, 2004, bois, métal, peinture, plastique et banane.

 

 

L’adhésion à La Fabrique de l’Esprit vous permet de consulter ces livres et bien d’autres encore au centre de documentation, du lundi au samedi, toute l’année !

Plus d’infos : litote@lafabriquedelesprit.fr

Publié par dans Actualités, Centre de documentation, Génerale, Jeune Public
#L’oeil éclos n°7

#L’oeil éclos n°7

Un homme rentre du travail. Fatigué et énervé de cette longue journée, il rentre chez lui en claquant la porte. Sa femme, occupée à faire la vaisselle l’entend et ferme le robinet. Elle sort de la cuisine et va le saluer. Il ne dit rien, la contourne et va dans sa chambre. Ne comprenant pas son attitude, sa femme le suit et se plante devant son mari qui est assis sur le lit. Elle lui demande ce qui ne va pas mais il ne répond toujours pas. Alors qu’elle insiste, encore plus sur les nerfs l’homme se lève brusquement et s’en va dans la cuisine. Sa femme commençant elle aussi à s’énerver, le suit et continu de lui poser des questions. Son mari ne pouvant plus se contrôler prend une assiette sur la table et la lance sur le sol. Un cri d’horreur retentit. L’homme se retourne pour regarder sa femme qui a une expression d’horreur sur le visage. Regrettant tout de suite ce qu’il a fait, il ramasse les morceaux et essaye de s’excuser. Sa femme ne pouvant l’accepter va s’enfermer dans sa chambre. Sa mère lui avait offert cette assiette.

Le mari voulant à tout prix se racheter, court dans la cuisine et fouille tous les tiroirs à la recherche de colle forte. Aucune trace de colle forte, seulement des agrafes en métal. Il les prend et étant tous ça sur la table à manger. Il réussi à réparer l’assiette et toque à la porte de la chambre. Elle lui ouvre et il lui offre l’assiette. Émue par son geste, elle le sert dans ses bras. Et le pardonne.

Mia, 14 ans.

 

Visuel : Untitled, 2017, Plat en céramique, câble en fer, © Kader Attia & Galleria Continua, Photo : Ela Bialkowska

Publié par dans Actualités, Génerale, Jeune Public